Comédie musicale, Loisirs

West Side Story au théâtre du Châtelet

 Samedi dernier c’était déjà un peu Noël car je suis enfin allée voir West Side Story au théâtre du Châtelet. Je dis « enfin » car on avait pris nos places plus de six mois à l’avance et que ça commençait à devenir très difficile pour moi d’attendre. Mais le samedi venu, je trépignais d’impatiente comme une enfant devant un cadeau plus gros qu’elle et dansais dans tout l’appartement en chantant « I like to be in America » devant les yeux désabusés du chéri et du chat.

Vous visualisez la scène ?!

Heureusement pour eux, l’heure est vite venue de se mettre en route direction le théâtre.

Arrivée au Châtelet, je profite de quelques minutes d’attente dans la queue pour regarder autour de moi et remarque que ce Roméo & Juliette des temps moderne touche toutes les générations. Enfants, jeunes et moins jeunes, hommes ou femmes, tout le monde se presse dans les escaliers qui mènent à la salle mythique du centre de Paris.

Une fois installée au balcon, j’ai les yeux grands ouverts et inspecte chaque recoin de la salle que je découvre pour la toute première fois.

Wouah, quel choc !

Pois

Et enfin la cloche sonne, les lumières s’éteignent et les premières notes de musique interprétées par l’orchestre « encaissé » sous la scène retentissent. Puis il suffit des célèbres claquements de doigts qui ponctuent les affrontements entre les Jets et les Sharks pour être immédiatement plongé dans l’ambiance.

Et les scènes s’enchaînent à toute vitesse « Tonight », « Maria », « I like to be in America », « I feel pretty » jusqu’au dénouement tragique, au rythme des changements de décor et des mythiques escaliers en ferraille de New York qui se meuvent sur la scène en fonction des différents tableaux. Tout y est. Le spectacle est total. Je ne peux m’empêcher de verser ma petite larme…

Et puis le final arrive, chargé d’émotions. Quelques reniflements parmi les spectateurs. La magnifique performance des comédiens ne laisse pas indifférent… Puis viennent les saluts et la salle entière se lève et applaudit sans relâche. On en redemande tous… Mais malheureusement les lumières se rallument et on reprend tout doucement contact avec la réalité.

Heureusement que Noël est pour bientôt !

Pffiuou, c’est fou ce que c’est vite passé finalement 2h30.

 

westsidestory_b 

 

Laisser un commentaire