Cinéma, Loisirs

Nos étoiles contraires : le film qui rend un très bel hommage au livre

Nos étoiles contraires, c’est LE film dont vous allez forcément entendre parler cet été. C’est LE film que je vous recommande de voir. Pour vous trainer au cinéma, je serais prête à croquer à pleines dents dans une tomate (ceux qui me connaissent savent ce que ça représente), regarder en boucle « Les petits mouchoirs », porter du bleu marine avec du noir ou « tenir » une guêpe dans ma main sans (trop) crier.

Malgré toute ma bonne volonté, peut-être que vous aurez envie de passer votre chemin, convaincus d’être face à un teen movie fade et niaiseux. Vous auriez tort. Peut-être vous êtes-vous déjà fait votre avis sur le film, lassé de lire partout « sortez vos mouchoirs ». Alors oui, je ne vais pas vous le cacher, il vous faudra des mouchoirs. Mais pas pour affronter une avalanche de scènes tire-larmes et des discours pathétiques et larmoyants, mais pour sécher vos yeux brillants d’amour et d’émotions.

 Nos-Etoiles-Contraires-Amsterdam

Malgré la lourdeur du sujet (si vous ne le savez pas, les deux protagonistes ont un cancer) le film ne tombe à aucun moment dans les dérives d’un pathos qui l’aurait réduit à une vulgaire comédie dramatique du vendredi après-midi sur M6. Parce qu’il est une adaptation fidèle au roman de John Green, il évite les clichés inhérents à ce type de production. L’émotion est cependant bien présente du début à la fin – comment pourrait-il en être autrement ? – mais tellement sincère qu’il est impossible de rester indifférent face aux bonheurs et aux malheurs de ce couple attendrissant. Il n’y a pas de place au mauvais goût et à l’artificiel.

 Nos etoiles contraires film hazel grace

Il faut dire que le film est porté par des acteurs formidables dont la prestation est d’une sincérité incroyable. Shailene Woodley et Ansel Elgort, qui n’avaient pas brillé à mes yeux dans Divergente, rendent ici un magnifique hommage à la Hazel Grace Lancaster et au Augustus Walter du roman de John Green. Ils nous font vivre un véritable ascenseur émotionnel, sans en faire des tonnes. Entre rires et émotion face à cette saloperie de cancer, ils suscitent l’empathie. Les filles, si vous aviez craqué sur le Gus du roman, pas de doute que son homologue au cinéma saura vous charmer par sa présence, sa repartie, sa douceur, sa sincérité et son sourire ravageur. Mention toute spéciale également aux parents de Hazel qui sont incroyablement beaux, tant par leur plastique que par ce qu’ils dégagent d’émotions et de simplicité. Comment survire face à la maladie de son enfant ?

Nos-etoiles-contraires-film-john-green

Très chers lecteurs, j’espère que ces quelques lignes vous auront donné envie de voir Nos étoiles contraires dès le 20 août au cinéma. Que vous soyez un fan inconditionnel de John Green – dans ce cas vous l’avez peut-être déjà vu –, un spectateur curieux ou un cinéphile averti, vous ne serez pas déçu.

Nos-etoiles-contraires-film-affiche

5 Comments

  1. Noctenbule

    2 septembre, 2014 at 19 h 29 min

    J’ai adoré le film aussi. Je partage avec joie ton avis 🙂

    1. Blablayablog

      2 septembre, 2014 at 19 h 33 min

      Je suis ravie que l’adaptation soit réussie. J’avais vraiment peur que le film tombe dans un pathos mal placé. Heureusement, tout est honnête et les acteurs sont très bons.

  2. Haze Grace Lancaster

    30 septembre, 2015 at 16 h 59 min

    Je suis ravie que l’adaptation soit réussie. J’avais vraiment peur que le film tombe dans un pathos mal placé. Heureusement, tout est honnête et les acteurs sont très bons.

    1. Blablayablog

      4 octobre, 2015 at 23 h 03 min

      Oui les acteurs sont vraiment très bons. J’ai trouvé ce film vraiment très beau. Une belle adaptation.

Laissez-moi un commentaire