Livres

Madame Le Lapin Blanc de Gilles Bachelet

Ne vous êtes-vous jamais demandé à quoi ressemblait la vie du Lapin Blanc d’Alice ? A-t-il une femme ? Des enfants ?

À travers le journal de Madame Lapin Blanc, son épouse, on pénètre dans l’intimité de cette grande famille de mangeurs de carottes à toutes les sauces et on découvre les coulisses de la vie d’un des personnages les plus célèbres d’Alice au Pays des Merveille.

Pois

Mon avis

On avait déjà beaucoup ri avec Mon chat le plus bête du monde, et voilà de nouveau une histoire décapante à la sauce Bachelet.

La femme du célèbre lapin blanc d’Alice est ici représentée en parfaite mère au foyer un peu blasée et très occupée. Elle prend soin de son intérieur coquet et so british tout en s’occupant de ses nombreux enfants tous plus excentriques et envahissants les uns que les autres. Quant à Monsieur Lapin Blanc, il est souvent absent, distrait et tout le temps en retard. Il lui arrive même d’oublier l’anniversaire de sa tendre épouse. Mais il ne manque pas de tendresse envers sa famille et sait se faire pardonner.

gilles-bachelet-Madame-le-lapin-blanc

À peine sorti, le p’tit nouveau de Gilles Bachelet est déjà un énorme coup de cœur. Madame Le Lapin Blanc est un album absolument incroyable et plein de surprises où les détails toujours plus loufoques fourmillent pour notre plus grand bonheur. Au fil des pages, on retrouve des clins d’œil subtils et désopilants de l’univers de Lewis Caroll : le chat du Cheshire, une baby-sitter originale qui a pris la mauvaise habitude de grandir ou rapetisser à tout moment, les enfants du dodo, du morse… C’est drôle, vif, intelligent et tellement bien pensé. C’est assez dingue l’imagination de ce grand homme qu’est Gilles Bachelet. En quelques pages et avec des personnages croqués avec talent, il s’approprie l’œuvre de Lewis Caroll et en propose une version irrésistible et originale. À peine le livre terminé, on a qu’une seule idée en tête : l’ouvrir et le feuilleter de nouveau à la recherche de tous les détails made in England, clins d’œil et autres références chères à l’illustrateur.

MadameLeLapinBlanc

Au début de son ouvrage, Gilles Bachelet s’excuse auprès de Lewis Caroll pour avoir « maltraité ses personnages ». Je pense sincèrement que Lewis ne peut qu’être fier d’avoir inspiré une histoire aussi incroyable.


Et pour en savoir plus sur Madame Le Lapin Blanc et Gilles Bachelet, je vous invite à regarder l’interview vidéo réalisée par le site des Histoires sans Fin à laquelle j’ai eu la chance d’assister.

madame-lapin-blanc-Bachelet 

Titre : Madame Le Lapin Blanc

Textes et illustrations : Gilles Bachelet

Éditeur : Le Seuil

2 Comments

  1. La carottiflette de Madame Le Lapin Blanc «

    27 novembre, 2012 at 19 h 30 min

    […] fêter le prix Pépite de l’album attribué à Madame Le Lapin Blanc de Gilles Bachelet, j’ai eu envie de réaliser une petite recette à base de… carottes […]

  2. 2012 : l’heure du bilan a sonné «

    31 décembre, 2012 at 17 h 38 min

    […] Madame le Lapin Blanc de Gilles Bachelet aux éditions du Seuil […]

Laisser un commentaire