Lifestyle

Pourquoi j’aime vivre au rez-de-chaussée (finalement)

Quand je me mets en quête de l’appartement idéal il y a des caractéristiques sur lesquelles je ne tolère aucune concession : le sol (je ne supporte ni la moquette ni le carrelage), la luminosité, le charme, l’environnement, la proximité des transports… Jusqu’à il y a encore quelques petites années, le fait d’habiter en étage était également un critère important dans ma recherche de logement. Aujourd’hui, vivre au rez-de-chaussée n’est plus un problème. D’ailleurs, lorsque j’ai déménagé il y a deux mois, je n’ai cherché que des appartements en RDC. Comme je ne suis pas complètement fêlée, c’est qu’il y a des avantages !  

C’est (un peu) moins cher ! Mine de rien ça compte !

Les logements au rez-de-chaussée sont en général moins chers que les logements en étage, aussi bien à la location qu’à l’achat. Alors quand on cherche à se loger décemment en région parisienne sans s’endetter sur trois générations, ça peut être intéressant. Pas de quoi non plus se lancer dans une danse frénétique nue devant Foncia car si les logements en RDC sont moins chers, c’est qu’ils présentent quelques inconvénients. Il faut le savoir, ces appartements sont souvent plus sombres que ceux en étage. Malgré tout, il te suffit de bien te renseigner auprès de ton agence et des propriétaires pour connaître l’exposition du salon. Si tu ne choisis pas un appartement avec vue sur un immeuble de 30 étages, tu devrais aussi pouvoir trouver ton bonheur.

Les appartements au rez-de-chaussée sont également plus exposés aux cambriolages et aux nuisances sonores  – rappelle-toi que tes voisins du dessus viennent d’avoir un bébé. À part ça, il y a plein d’avantages à vivre au rez-de-chaussée.

C’est (presque) comme une maison

Pour toi qui rêve d’une maison rien qu’à toi mais que tu n’auras probablement pas les moyens de t’acheter avant que George R.R. Martin achève Le Trône de fer, le rez-de-chaussée peut être un bon compromis. Quand tu vis au rez-de-chaussée, c’est un peu comme si tu étais en maison. Tu vis dans ton petit monde du bas de l’immeuble. Et s’il n’y avait pas tes voisins pour te rappeler leur (charmante) présence, tu te croirais seul au monde. Attention, donc, quand tu ouvres tes volets le matin dans le plus simple appareil : hélas, tu n’es pas (encore) seul !

Il y a (parfois) des jardins !

Ce qu’il y a de fantastico-génial avec les appartements en rez-de-chaussée, c’est qu’ils ont parfois un p’tit jardin. Si, si je t’assure… j’en ai un !! Alors en plus de te croire seul dans ta maison, tu peux sortir cueillir tes framboises et organiser des barbecues dans ta petite parcelle de terrain que tu chéris tant. Attention, avant de mettre le feu à la résidence, assure-toi avec la copropriété que tu as bien le droit de faire des barbecues. Dès que tu en as en confirmation, fonce acheter les chipo ! Attention, encore : le fait de vivre en rez-de-chaussée ne te dispense pas de tondre ton jardin. Ben ouais c’est comme ça, on ne peut pas tout avoir dans la vie !

Le chat est libre de sortir faire les 400 coups avec les canailles du quartier

Si comme moi tu es l’amie des bêtes et que tu revendiques une addiction démesurée à ton chat, sache que si tu es en rez-de-chaussée, et qu’en plus tu as un jardin, tu pourras tester l’expérience ô combien réjouissante de le laisser se dégourdir les coussinets dehors. Fais quand même attention car tu ne souhaites pas retrouver ton amour de matou écrasé par une voiture. Alors assure-toi que l’environnement qui t’entoure est le plus sécurisant possible pour ta grosse bête d’appartement et laisse-le sortir. Il te remerciera et, entre nous, tu auras la paix le temps d’une p’tite promenade ! Un conseil si tu as peur de le laisser fouler l’herbe fraîche : laisse-le sortir le ventre creux. Il rentrera comme une flèche quand tu agiteras ses croquettes !

Ça fait plaisir aux copains ! Pense au déménagement…

Quand tu vis au RDC, finis les déménagements interminables du 5e étage au 7e étage sans ascenseur . Un déménagement rez-de-chausséen se fait dans la joie et la bonne humeur. Les amis participent avec plaisir et débordent d’enthousiasme. Ils te remercient de prendre soin de leur dos. Du coup, ils acceptent de partir cet été en vacances avec toi. Tu as donc gagné le gros lot !

Et toi raconte-moi, à quel étage vis-tu ?

 

11 Comments

  1. Marine

    18 juillet, 2014 at 17 h 10 min

    Moi aussi je vis au RDC ! Mais je n’ai pas le même enthousiasme que toi :/
    Dans mon RDC il y a trop peu de lumière, aucune intimité. Quand t’es obligé constamment de baisser les volets quand tu veux te changer parce que tous les gens qui passent devant ta fenêtre jettent systématiquement un coup d’œil chez toi, c’est tellement oppressant… Et puis pas de jardin pour ma part. Juste un balcon qui s’escalade hyper facilement et qui multiplie par la même occasion le risque de cambriolage. Toujours obligée aussi de fermer les fenêtre quand je pars de chez moi. Et puis pour le silence et la tranquillité on repassera aussi. Bref, le RDC c’est naze !! Y a juste pour monter les courses que c’est pratique 🙂

    1. Blablayablog

      18 juillet, 2014 at 18 h 28 min

      Je comprends tout à fait ton point de vue et c’est certain que les RDC sont soumis à plus de nuisances quand on donne sur la rue. C’est indéniable. J’ai la chance, c’est vrai, d’être dans une résidence très calme, au vert. Je ferme aussi les volets quand je pars histoire de limiter les risques. C’est un peu comme en maison quoi !
      Enfin c’est comme pour tout il y a des avantages et des inconvénients. Les appartements en étage ont aussi leur inconvénients.
      Dans tous les cas, je te remercie pour ton p’tit mot 🙂

  2. Une fille a frange

    21 juillet, 2014 at 12 h 16 min

    Chouette ton article, je viens tout juste de quitter un 4ème étage sans ascenseur pour un RDC ça change la vie, j’apprécie et j’espère que ça va continuer 🙂

    1. Blablayablog

      21 juillet, 2014 at 22 h 14 min

      Je te souhaite tout plein de bonnes choses dans ton appart 🙂
      Merci pour ton petit mot.
      Team RDC en force !!

  3. Mina

    19 février, 2016 at 17 h 03 min

    Hello
    Je suis en pleine réflexion entre un rdc dans une résidence sympa ou au dernier étage dans une résidence tout aussi sympa. 100€ de plus pour le 4eme etage. Voilà voilà

  4. Mina

    19 février, 2016 at 17 h 05 min

    J oubliais j appréhende le rdc car j ai peur que ça soit mal isolé vias à vis des voisins du dessus… Mais finalement qu’ils soient en bas ou en haut ça résonne tout autant. (Bruit de pas en moins lol)

    1. Blablayablog

      19 février, 2016 at 17 h 12 min

      Ah oui, je comprends ta réflexion. Ce qui a motivé mon choix pour ce RDC précisément c’est la jouissance d’un jardin privatif dans une résidence hyper verdoyante.
      Niveau sonorisation, je dirai que ça dépend vraiment de ton bâtiment. Une résidence relativement neuve sera a priori mieux isolé qu’un vieille immeuble. Ça dépend aussi des sols des apparts au-dessus de toi. Chez nous il y a pas mal de lino du coup quand un objet tombe le bruit est étouffé ! Rien à voir avec mon précédent appart où on entendait le parquet craquer.

  5. Bibiche

    13 juillet, 2016 at 6 h 17 min

    Je suis actuellement à la recherche d’un appartement à l’achat à Paris Intramuros.

    Je pensais acheter de préférence un appartement en RDC côté cour (ou étage peu élevé). En plus de ma claustrophobie qui m’oblige à fuir le ascenseur, je souffre de problèmes respiratoires qui nécessite de réduire les efforts quand je prends les escaliers.

    Cependant, avant de lire cet article et les commentaires, je n’avais aucune connaissance des avantages et inconvénients de la vie au RDC.

    Qu’en est il de la vie au RDC en période de forte chaleur ou au contraire quand il fait froid?
    N’y a t’il pas plus de problèmes d’humidité? Ou de dégât de eau?

    Merci pour votre aide et pour avoir permis les échanges sur le sujet.

    1. Blablayablog

      13 juillet, 2016 at 12 h 56 min

      Bonjour,
      Concernant la vie au RDC en cas de grosses chaleurs ou inversement de grand froid, je n’ai pas constaté beaucoup de différences avec des appartements en étage plus élevé. Mais tout est question de l’isolation de l’immeuble, des fenêtres (double vitrage ou non…) Là où j’habite on est plutôt au frais en été, ce qui est une bonne chose, mais nous ne gelons pas en hiver !
      Quant à l’humidité, mon précédent appart en RDC était certainement le plus humide de tous les appartements que j’ai eus, mais encore une fois, tout est question d’isolation. Je vivais dans un appartement plutôt ancien. Aujourd’hui je suis au RDC dans une résidence récente et je n’ai aucun problème d’humidité. Je n’ai jamais eu de dégât des eaux non plus 🙂
      J’espère que ça répondra à vos questions et vous permettra d’y voir plus clair dans votre recherche d’appartement.
      Bonne chance.

  6. Geo

    11 avril, 2017 at 17 h 21 min

    Bonjour,
    Je vis depuis 2 ans en RDC … une horreur! Certes il y a des avantages, pour le déménagement, les courses … pas d’étage à monter et c’est plutôt agréable.
    Ma résidence est ancienne (fin 19ème) et les techniques de drainage des sols n’étaient visiblement pas aussi efficaces qu’aujourd’hui. Malgré une rénovation récente et très couteuse de la part de mon propriétaire, les murs sont piqués de moisissure (j’utilise un déshumidificateur électrique presque H24). J’ai jeté plusieurs fois des draps, chaussures et vêtements. La cave juste au dessous ramène également beaucoup de fraicheur. En été (et quand on habite une région chaude) c’est plutôt agréable. Mais quand on habite le Nord de la France … les étés sont courts et frais.
    Bien entendu, ce n’est surement pas le cas de tous les RDC et j’ai du décrocher le mauvais lot.
    Je déménage d’ici un mois dans un appartement au 2ème et dernier étage et je ne veux plus entendre parler de RDC!

  7. Logements à l’étage plus chers qu’au rez-de-chaussée | immobilierplacement

    28 juin, 2017 at 8 h 52 min

    […] comme le mentionne Sébastien de Lafond, le président de MeilleursAgents, un espace au rez-de-chaussée est quand même plus abordable si on n’a pas les […]

Laisser un commentaire