Jeunesse, Livres

Hate List : un roman bouleversant

Des romans qui m’ont bouleversée, il n’y en a pas tant que ça finalement. Je me souviens d’avoir eu peur quand Martine a perdu son chien, j’ai versé quelques larmes à l’enterrement de la poupée de Sophie. J’ai aussi pleuré à la mort de Sirius, Albus, Remus…  Et puis L’année dernière, j’ai succombé à la plume de John Green et l’histoire émouvante d’Augustus et Hazel dans Nos étoiles contraires.

Et puis récemment, j’ai été bouleversée par Hate List. L’histoire de Valérie m’a retournée, énervée et émue à la fois…

Pois

Valérie a écrit une liste de haine avec son petit ami Nick. Sur cette liste figurent les noms de lycéens et professeurs que les deux amoureux n’aiment pas et seraient prêts à tuer. Si tous les deux ont l’habitude de refaire le monde, Valérie ne souhaite pas réellement la mort de cette Christy, malgré toutes les crasses qu’elle leur fait, à elle et Nick. Cette liste, c’était au départ juste pour se défouler, un exutoire en sorte. Pour Nick en revanche, c’était plus sérieux. Un matin, il ouvre le feu dans la cafétéria et tue une dizaine d’élèves et de professeurs avant de retourner l’arme contre lui. La liste de haine des deux amoureux est révélée.

Aujourd’hui, c’est la rentrée et après plusieurs mois de convalescence, Val s’apprête à arpenter de nouveau les couloirs du lycée. Seule. Mais comment affronter le regard des autres ? Quelle attitude adopter face à ceux qui ont survécu ? Comment continuer à vivre après ça ?

C’est Valérie elle-même qui nous raconte cette histoire. Deux histoires pour être plus exacte. Celle d’avant la tuerie et celle d’après. Deux récits qui s’entremêlent et qui nous font découvrir petit à petit qui est Valérie. D’un côté nous suivons les événements qui ont précédé la tuerie. On apprend à connaître Nick. On découvre un adolescent assez solitaire, un jeune homme en souffrance face aux moqueries des autres élèves. Mais Nick est aussi un adolescent amoureux et heureux quand il est avec sa petite amie. On ne décèle à aucun moment la haine si profonde qui le mènera au meurtre. Et la tuerie est peu à peu révélée et décrite de façon presque clinique.

Puis on passe au récit au présent, le plus important celui qui nous montre une Valérie anéantie qui essaie de se reconstruire. C’est ce qui fait la force du roman de Jennifer Brown. Au lieu de se focaliser sur l’action et la tuerie, elle s’intéresse à l’après et à ceux qui tentent de s’en sortir sans le moindre pathos. À travers les personnages secondaires qui évoluent autour de Valérie, l’auteure parvient à poser toutes les questions qu’on est en mesure de se poser après un tel drame. La famille proche de Valérie tout d’abord. Comment réagir ? Comment lui pardonner d’avoir mis le nom de son propre père sur cette liste ? Comment la protéger ? Doit-on la priver de tout contact extérieur pour la préserver ou doit-elle être bousculée pour pouvoir guérir ? Ceux qui étaient les amis de Valérie avant le drame et qui la rejettent aujourd’hui. Pourquoi ? Ce n’est pas elle qui a tiré… Et puis tous les autres lycéens, ceux qui ont survécu, qui ont été blessés, qui ont perdu leur grande sœur, leur meilleur ami… Comment croiser le regard de Valérie de nouveau dans les couloirs ?

C’est poignant et terrifiant. Le genre de lecture qui fait vivre à 100% le quotidien des personnages. On prend parti, on s’interroge, on s’émeut, on s’énerve aussi parfois.

À lire d’urgence.

Hate list

Titre : Hate List

Auteur : Jennifer Brown

Éditeur : Albin Michel

13 Comments

  1. Laura

    11 août, 2014 at 20 h 31 min

    Je l’ai découvert en librairie il y a quelques jours. Je l’ai reposé parce que ce n’était pas le genre de lecture que je souhaitais pour mes vacances mais au prochain passage, je craque !

    1. Blablayablog

      12 août, 2014 at 10 h 27 min

      Je comprends ! Ce n’est peut-être pas le genre de « lecture détente » pour les vacances.
      J’espère que tu aimeras. Ce roman est vraiment fort. J’ai mis plusieurs semaines à réussir à écrire quelques mots dessus tant il m’a bouleversée.

      1. Laura

        12 août, 2014 at 14 h 08 min

        Sur le même thème, as-tu lu « Il faut qu’on parle de Kevin » ? Terriblement troublant lui aussi, il m’a fallu des semaines pour ne plus y penser !

        1. Blablayablog

          12 août, 2014 at 14 h 21 min

          Non je ne l’ai pas encore lu. Je compte bien le lire dans un futur proche.
          Je n’ai pas non plus vu le film pour ne pas être influencée par les acteurs.
          Le livre promet des émotions extrêmes, plus fortes sans doute que dans Hate List…
          Je viendrai t’en parler 😉

  2. auroreinparis

    11 août, 2014 at 20 h 45 min

    Tu m’as donné envie de le lire, je le mets sur ma liste !

    1. Blablayablog

      12 août, 2014 at 10 h 28 min

      J’en suis ravie ! J’espère que tu aimeras autant que moi.
      Tu viendras me dire ce que tu en as pensé 😉

  3. Léa Touch Book

    12 août, 2014 at 9 h 39 min

    Un livre que j’ai hâte de commencer 🙂

    1. Blablayablog

      12 août, 2014 at 10 h 29 min

      J’espère qu’il te plaira 🙂
      C’est vraiment un roman bouleversant et bien construit.
      Merci pour ton petit mot.
      A bientôt

  4. Ophélie Feedbackbaby

    13 août, 2014 at 12 h 04 min

    Brrr… ! Une histoire super glauque… La pauvre Valérie !
    L’adolescence c’est un peu le passage trouble chez tout-un-chacun. C’est intéressant qu’il ait été traité de la sorte dans ce bouquin. On pleure vraiment ?
    Bisous <3

    1. Blablayablog

      13 août, 2014 at 14 h 58 min

      Le sujet est glauque oui… Mais c’est traité avec suffisamment de finesse pour que ça ne soit pas une ambiance qui colle à la peau.
      Le sujet du livre n’est pas la tuerie à proprement parlé. Ce qui compte véritablement c’est le destin des personnages, comment ils remontent la pente après un tel drame.
      J’ai été émue oui. Pas comme dans Nos étoiles contraires qui m’a vraiment fait pleuré. C’était plutôt des larmes de colère et des larmes de compassion. Tu passes un peu par tous les états quand tu lis ce livre.
      Enfin bon, je suis une grande sensible !!
      Bisous 😀

  5. Livresse des Mots

    17 juin, 2015 at 15 h 28 min

    Oh oui, ce récit est très fort, très percutant. J’ai été prise aux tripes aussi !

    1. Blablayablog

      17 juin, 2015 at 15 h 42 min

      L’auteure a sorti un nouveau roman il y a quelques mois. L’as-tu lu ? Je suis assez curieuse. Je le lirai sans doute bientôt.

      1. Livresse des Mots

        17 juin, 2015 at 21 h 43 min

        Oui, Tornade, je l’ai lu, je l’ai apprécié, mais je l’ai trouvé quand même un peu moins bon. Mais tu devrais te faire ton propre avis, parce que j’ai des amies qui ont eu un puissant coup de coeur !
        Mon avis sans spoiler, si tu veux 🙂
        http://www.livressedesmots.com/tornade-de-jennifer-brown/

Laisser un commentaire