Lifestyle, Mariage

Essayer des robes de mariée quand on est (bien) au-dessus de la taille 40

On va pas se mentir, le mariage j’y pense depuis que je suis toute petite ! Ça doit remonter à l’époque où j’ai vu Sissi l’impératrice pour la première fois ! Attention grosse confidence : oui, je connais la trilogie par cœur. Quand j’étais enfant je stoppais la VHS pour dessiner les plus belles robes. La robe en velours vert, la belle robe de bal lorsque la cour de Vienne reçoit la délégation hongroise, la robe que porte Sissi quand elle apprend qu’elle est guérie… Bref, mon obsession pour les belles robes – je voulais être styliste à l’époque ! – remonte à Sissi et… à l’âge d’or de Dessinons la mode ! Alors quand l’homme a fait sa demande, j’étais toute excitée à l’idée de penser à la robe.

En réalité, je n’aurais jamais imaginé avoir aussi peur de faire ces fameux essayages. J’avais lu pas mal de commentaires sur des blogs de mariage du genre « quand on fait du 46 on ne peut rien essayer » « les vendeuses ont fait essayer les robes à mes amies parce que je ne rentrais dans aucun modèle »… Un chouette moment en perspective ! C’est donc avec la boule au ventre et prête à sauter au cou de la première vendeuse qui aurait le malheur de me faire une réflexion que je suis entrée dans la première boutique, accompagnée de mon équipe de choc…

Avant de continuer, je précise que je n’ai en aucun cas l’intention de rentrer dans le débat « les filles minces ceci… les filles rondes cela… ». Je ressens juste le besoin d’apporter mon témoignage et mon expérience sur mes essayages. Parce que j’ai vraiment stressé avant et pendant les essayages alors que tout s’est très bien passé et que j’ai eu un vrai coup de cœur pour ma précieuse (hiiiiiiiiiiiiiii !), j’espère pouvoir détendre toutes celles qui stressent autant que moi !

Essayages-robe-de-mariee-createur

Se renseigner avant les essayages

Dans la grande majorité des cas les boutiques de robes de mariée multi-marques n’ont quasiment que des modèles en taille 40. Certaines ont quelques modèles dans des tailles un peu supérieures, mais il n’y en a en général que 3 ou 4. Avant de prendre rendez-vous, j’ai donc appelé les boutiques que j’avais sélectionnées pour savoir comment se déroulaient les essayages. Toutes les vendeuses m’ont rassurée – pas folles les guêpes – en m’assurant que tout se passerait bien et qu’elles avaient l’habitude d’habiller toutes les femmes. En réalité, ça a donné quoi ?

Et bien ça s’est effectivement très bien passé. Dans la première boutique on a rapidement passé en revue les modèles du magasin et sélectionné les robes qui correspondaient le plus à mon thème de mariage– les années 1950 – et qui étaient susceptibles de flatter au mieux ma petite silhouette rondouillarde ! Puis place au passage en cabine, à moitié nue, perchée sur des chaussures de mariage plus pointues que le nez d’une vielle sorcière. Beurk ! Stress puissance 20 000 mille ! « Et si la robe se déchire quand la vendeuse essaie tant bien que mal d’y faire rentrer mon fessier ? » Ouf, tout est passé !

Il faut le savoir, de très nombreuses robes de mariée ont un système de laçage dans le dos très pratique qui permet de faire essayer les modèles à des femmes très différentes. Quand la robe est trop petite les vendeuses ajoutent un ruban supplémentaire pour fermer tant bien que mal… et quand la robe est trop grande, elles ajoutent des tas d’épingles à nourrice. On va pas se mentir, à ce moment-là c’est beau ni pour l’une, ni pour l’autre ! Mais l’important est que la robe soit bien « plaquée » devant et épouse au mieux les formes pour avoir l’idée la plus réaliste possible de ce que ça donnera une fois les retouches effectuées. Et finalement… c’est pas si mal. Il se pourrait même que ça soit pas mal du tout et qu’on soit proche du coup de cœur. Et si, en prime, je me trouvais jolie ? 🙂

Mariee-magazine

Se sentir bien

Le jour des essayages de robe de mariée, mieux vaut se sentir bien. Il ne faut pas aller jusqu’à utiliser en même temps toutes les couleurs de la palette de Noël Sephora, mais autant essayer de se faire un joli teint. L’important est de se sentir un peu jolie. Déjà que c’est stressant, si en plus on se pointe en boutique le dos vouté et le teint cireux, c’est plus compliqué de se sentir aussi bonnasse que Beyoncé. D’autant qu’il faut compter sur l’éclairage particulièrement flatteur des horribles néons des boutiques… hum, hum. Le jour des premiers essayages, je me suis donc légèrement maquillée le teint et les yeux, comme j’ai l’habitude de le faire au quotidien. Je me suis également attachée les cheveux, je trouve que ça m’affine le visage. Enfin j’ai opté pour des sous-vêtements confortables et plutôt couvrants. Allez, j’avoue, j’ai mis une gaine. Pas forcément pour paraître plus fine mais surtout pour me sentir mieux dans ma peau. Dans les cabines on se fait manipuler par les vendeuses sans complexe, à moitié nue et souvent avec un soutien-gorge qui laisse apparente toute la marchandise. Alors personnellement, avoir une culotte bien haute m’a sauvée.

J-organise-mon-mariage

PRO-FI-TER

PROFITER, c’est le maître mot. Alors ok, c’est facile de dire ça maintenant que les essayages sont passés et que ma robe est trouvée – je vous ai dit qu’elle était trooooop belle ^^ – mais c’est vraiment la clé. Je n’en menais pas large avant d’entrer dans la première boutique, mes amies peuvent en témoigner… mais c’était vraiment un super moment. C’est l’occasion de partager une vive émotion avec vos amies les plus chères ou avec vos proches. Et puis c’est toujours bien d’avoir un avis extérieur et qui compte. En tout cas moi ça m’a beaucoup aidée. Alors les filles si vous passez dans le coin je vous remercie du fond du cœur de m’avoir accompagnée dans ces essayages. Merci de m’avoir aidé à me détendre, merci d’avoir été de bons conseils, merci de m’avoir trouvée jolie. JE VOUS AIME. Voilà, c’est dit !

J’espère que mon témoignage et mes petits conseils pourront aider les filles sur le point de se marier. Promis, faire des essayages est un moment délirant et fort en émotions… et puis ça n’arrive qu’une fois dans une vie. Alors autant en PROFITER au maximum, pas vrai ?

 

 

Et vous, avez-vous déjà fait vos essayages de robes de mariée ? Comment ça s’est passé. Racontez-moi TOUT 🙂

13 Comments

  1. Sandra

    22 décembre, 2015 at 10 h 13 min

    <3 Je suis sûre que tu vas être trop belle dans ta robe et qu'elle doit être superbe !! <3

    1. Blablayablog

      22 décembre, 2015 at 10 h 17 min

      Merci ma belle 🙂
      J’ai hâte de la revoir avec toutes les modifications prévues !!

  2. Elise

    22 décembre, 2015 at 10 h 25 min

    Je suis sûre que tu étais superbe 🙂

    1. Blablayablog

      22 décembre, 2015 at 10 h 34 min

      Merci 🙂
      J’ai tellement hâte de revoir ma précieuse !!!

  3. Holly Goli

    22 décembre, 2015 at 12 h 09 min

    Et bien moi j’aime bien les filles pulpeuses (rondes quoi) vu que j’en suis une moi aussi (44). Alors moi j’ai hâte que tu nous montres le moment venu ta robe parce que tu vas être parfaite ! Ton thème est super chouette ! (J’ai moi-même une robe année 50 à fleurs) Je n’ai jamais essayé de robe de mariée car j’ai pas encore trouvé le prince. ^^ Mais oui … ça me fait rêver 🙂

    1. Blablayablog

      22 décembre, 2015 at 12 h 51 min

      C’était pas évident de trouver des modèles style années 50 dans les boutiques. En France c’est pas trop la mode. On est plutôt dans un style bohème, beaucoup de dentelle, des robes très longues, des coupes très fluides, des dos nus vertigineux. C’est très joli… mais c’est pas pour moi ! En Angleterre ça serait beaucoup plus facile à trouver. Je m’étais dit, d’ailleurs, que j’irai peut-être voir là-bas si je ne trouvais pas mon bonheur.
      Et finalement je l’ai trouvée. Elle est parfaite et le sera encore plus avec les petites modifications prévues 🙂 J’ai hâte de la porter de nouveau.

  4. laitfraisecreation

    23 décembre, 2015 at 12 h 31 min

    Comme je te comprends ! Le passage de la cabine au miroir avec tous les proches est souvent magique et ça quelque soit ta morphologie! Ne doute jamais de toi, car il ne faut pas oublier qu’aux yeux de ton homme tu seras toujours la plus belle (même le matin sans maquillage, les cheveux à l’arrache et l’haleine de grizzly XD ). Profite à fond !!!

    1. Blablayablog

      23 décembre, 2015 at 15 h 45 min

      Tu as bien raison ! Mon homme m’aime fort… même quand j’ai une sale gueule ! 😉

  5. Mamzell-plume

    25 décembre, 2015 at 3 h 13 min

    je suis sûre que tu seras canon dans ta belle robe ! Contente que tu es trouvée ton bonheur et que tu n’es pas du subir les galères de certaines futures mariées avec les vendeuses souvent aussi aimable que des portes de prison dans les magasins de robes de mariée … Je pense que le meilleur moment sera quand Nico te découvrira dans ta précieuse ☺️ en passant j’en profite pour te souhaiter de belles fêtes. Des bises

    1. Blablayablog

      28 décembre, 2015 at 11 h 51 min

      Ah… ça, les vendeuses désagréables j’ai connu ! Dans la troisième boutique, chez Pronuptia, pour ne pas les citer, elle était vraiment hyper sèche. Genre « mais mademoiselle, que faites-vous ici, vous ne trouverez jamais ! » En effet, je n’ai pas trouvé… et surtout je n’avais pas envie d’acheter chez elle !!! 😉
      En tout cas merci pour ton petit mot. Je te souhaite de très bonnes fêtes. Bisous

  6. Deedoux

    2 janvier, 2016 at 14 h 08 min

    Wahou, trop chouette cet article qui, enfin, dit vrai ! On peut être belle en taillant plus que la normale ! Et ouf, ça décomplexe !
    Et puis, ça donne l’impression d’y avoir été avec toi ! 😉

Laisser un commentaire