Littérature générale, Livres

Avant toi de Jojo Moyes

J’ai commencé Avant toi avec un peu de réticence, il faut bien l’avouer. Déjà parce que la maison d’édition ne m’inspire pas confiance. Sans rentrer dans les détails, on ne peut pas dire que je sois une grande fan de Bragelonne et Milady. Mais passons. Après tout, je ne cherche qu’à être agréablement surprise. Alors quand Elise m’a donné ce livre après avoir lu Nos étoiles contraires, je me suis dit « pourquoi pas ? ».

Avant toi c’est quoi ? Je crois qu’on peut dire en toute franchise que c’est un pâle copier/coller d’Intouchables. Si Omar Sy avait été une femme, ça aurait pu donner Avant toi. Vous voyez ce que je veux dire ?

 Pois

Résumé

Lou est une jeune fille très ordinaire qui n’a jamais quitté sa petite ville natale. Elle a bien un petit copain depuis plusieurs années, mais ce dernier est plus intéressé par ses compétitions d’athlétisme que par sa fiancée. Pas cool le mec. La famille de Lou a pas mal de galères d’argent et la jeune fille doit travailler pour subvenir aux besoins de la joyeuse troupe. Du coup, quand elle perd son emploi, en plus de se prendre des réflexions tout a fait dégueulasses et égoïstes de la part de tous les membres de sa famille, Lou accepte un CDD de 6 mois pour tenir compagnie à un handicapé. Une tâche qui s’avère assez compliquée, on s’en doute. Parce que si Lou n’a aucune expérience dans le domaine, Will, le jeune homme en question est d’une humeur épouvantable depuis son accident. Je ne révèle pas grand-chose de crucial si je vous dis qu’au fond, Will est un être touchant et sensible. Un dur au cœur tendre quoi. Vous vous en doutiez, non ? Bon sinon, le truc pas cool dans le job de Lou, c’est que Will a décidé de mettre fin à ses jours et que la jeune fille est là pour le faire changer d’avis…

Mon avis

Bon, bon, bon… Avant toi n’est pas un chef-d’œuvre, vous voilà prévenus. Déjà parce qu’on ne peut pas s’empêcher de penser au témoignage de Philippe Pozzo di Borgo et au film Intouchables, et puis surtout parce c’est creux et plat. Les dialogues, pour commencer, sont vides d’intérêt et les personnages parlent pour ne rien dire. C’est assez agaçant parce que le livre fait quand même 475 pages ! Le roman de Jojo Moyes a été pas mal encensé sur les blogs et les magazines féminins. La faute au thème tire larmes forcément. Moi qui sortais tout juste de ma lecture de Nos étoiles contraires où le thème du cancer chez les adolescents était traité avec une intelligence et une justesse incroyables, j’ai trouvé Avant toi bien fade à côté. Et c’est dommage parce que le thème du handicap, et plus encore celui du droit à l’euthanasie était vraiment intéressant. Mais l’auteure ne s’est contentée que de le survoler à grand renfort de bons sentiments et d’une morale bien pensante. Le dénouement aurait pu sauver l’ensemble selon moi, mais encore une fois, on tombe dans un schéma bien trop classique.

Une autre chose m’a gênée dans la structure même du récit. En effet, alors que le narrateur omniscient suit le personnage de Lou dans une grande majorité du roman, tout d’un coup un nouveau narrateur sort de nulle part. Une fois on suit la mère de Will, une fois Nathan… Mais il ne s’agit pas d’alterner les narrateurs selon un ordre logique. On comprend bien la volonté de l’auteure de renforcer la tension dramatique en faisant intervenir différents narrateurs, mais comme c’est fait sans aucune logique, on passe complètement à côté. Enfin, je trouve.

Mais je dois bien admettre, que même s’il m’est arrivé de survoler quelques passages (ou je sais, c’est maaaaal !), j’ai lu le livre jusqu’au bout pour savoir ce qui allait arriver à Will. Allait-il ou non passer à l’acte… ?

Avant toi de Jojo Moyes

Titre : Avant toi

Auteur : Jojo Moyes

Éditeur : Milady Romance

6 Comments

  1. ThePowerOfBooks

    28 août, 2013 at 10 h 50 min

    Je vais bientôt le lire en lecture commune, tu m’as un peu refroidi, mais on verra bien ^^
    Bonnes lectures ! 🙂

    1. blablaya

      28 août, 2013 at 18 h 46 min

      Arf, je suis désolée.
      Mais en même temps, comme je le disais, je l’ai lu jusqu’au bout et je voulais vraiment savoir ce qui se passait. Ce n’était pas un supplice que de le lire quand même, sinon je l’aurai arrêté. C’est juste que c’est très (trop ?) facile à mon goût.

  2. La tête dans les livres

    28 août, 2013 at 17 h 14 min

    C’est vrai que je n’ai pas pu m’empêcher de faire le parallèle avec Intouchables plusieurs fois, mais au final, je trouve que c’est tout de même un livre qui se lit bien sans que ce soit de la grande littérature! 🙂

    1. blablaya

      28 août, 2013 at 18 h 48 min

      Oui, je l’ai aussi lu jusqu’au bout avec la vraie volonté de savoir ce qui allait se passer…
      Merci pour tes commentaires. 🙂

  3. TardisGirl

    31 août, 2013 at 19 h 31 min

    Je partage globalement ton avis, même si la fin m’a un peu surprise finalement car plus dans la retenue que je le craignais. Se lit rapidement et s’oubliera tout aussi rapidement =)

    1. blablaya

      2 septembre, 2013 at 10 h 32 min

      Oui c’est dommage parce que le thème était très pourtant très intéressant. Mais comme toi, je l’ai lu très rapidement et je voulais savoir vraiment ce qui allait se passer. Il y a donc du bon !

Laisser un commentaire